Orphée, Didon… Barock !

Epopée mythologique dans la cantate française

A la mort de Lully, les français se désintéressent de l'opéra. C'est alors la mode de jouer de la musique dans les salons, et le genre de la « cantate » connait un développement fulgurant. Courtes pièces chantées, sans décor et sans costume, les cantates offrent l'avantage d'être moins coûteuses qu'un opéra tout en assurant un divertissement d’une grande diversité pour le public. Le sujet de la cantate peut être emprunté autant à la mythologie qu’aux thèmes religieux, s’aventurant parfois dans le comique. Une variété surprenante !

 

Accompagnée par la merveilleuse violoniste Mira Glodeanu, Capucine Meens vous fera découvrir deux des grandes figures mythologiques constamment mises en musique par les compositeurs baroques. Souvent avec sérieux, parfois avec dérision et caricature…

 

 

Programme indicatif

 

Cantates de Louis-Nicolas CLERAMBAULT (1676-1749), Michel Pignolet de Montéclair (1667-1737), Nicolas Racot de Grandval (1676-1753)

 

Distribution 

 

HARMONIA SACRA

Capucine MEENS, soprano

Mira GLODEANU, violon

Camille DUPONT, violoncelle

Loris BARRUCAND, clavecin

Francois Boucher - Orphée - 1740 - Cantate

Toutes les dates