Flamboyante Venise !

La passion d’une ville pour la musique

Lorsque je cherche un autre mot

pour exprimer le terme « musique »,

je ne trouve jamais que le mot Venise.         Nietzsche, Ecce Homo

 

Venise étonne, fascine, captive. Surgie des débris de l’empire romain d’Occident, elle avait préservé depuis son indépendance sans la moindre interruption, et personnifiait à plus d’un titre l’Italie - son passé et, beaucoup en étaient persuadés, son avenir - mieux que tout autre état. Riche cité, lieu d’émulation intellectuelle et d’échange culturel, Venise est mécène des arts : la ville est aujourd’hui encore un écrin qui contient des trésors inestimables. Ses palais et ses églises abritent des chefs d’œuvres de la peinture de la Renaissance et des siècles baroques : aucune autre ville au monde n’offre, au hasard de ses rues, de semblables confrontations.

 

Cette gloire a deux visages, peinture et musique. Dans la ville, l’art se dévoile à chaque pas : Carpaccio à la Scuola, Bellini à San Zacharia, Véronèse à San Sabastiano, Tintoret à la Suola di San Rocco, Titien à San Salvador, Tiepolo au Palazzo Labia. La basilique San Marco aussi est un ensemble unique au monde, où l’or des mosaïques byzantines laisse imaginer ce que fut l’ordinaire des messes commémoratives à l’époque où Venise dominait le commerce de la Méditerranée.

 

Les musiciens s’y bousculent et œuvrent au rayonnement et à la splendeur musicale de la ville. Centre important d’édition de partitions musicales, Venise est aussi un centre de rayonnement et de diffusion pour cette « nouvelle pratique » de la musique, que l’on qualifiera en d’autres temps de «baroque ».

 

 

Programme indicatif

 

Monteverdi, Gabrieli, Vivaldi, Loti, Legrenzi… dialoguent avec Titien, Tiepoli, Véronèse…. Musique et peinture se répondent pour un concert révélant toute la beauté et la flamboyance de la musique baroque vénitienne.

 

Distribution

 

2 sopranos, théorbe, violoncelle, clavecin et orgue

Flamboyante Venise

Toutes les dates